Bio

Arnaud Quaranta

Photographe français, il vit et travaille actuellement dans les Vosges.
Né à Thionville en 1968, Il grandit dans le milieu de l’image avec des parents tous deux photographes. Il approfondit sa formation de la photographie sous la direction de Jean-Luc Tartarin (prix Nièpce 1971) de 1992 à 1995 à l’ISNA de Metz.

Depuis 30 ans, il mène un travail de fond essentiellement en argentique sur le paysage de Lorraine. Une photographie documentaire appliquée au paysage,  une photographie d’archive,  un document d’auteur d’un paysage en mouvement.

En 2004, il part 3 mois et demi en amérique du sud. Il parcours 3 fois le même trajet (une fois en bus, une fois en stop, une fois en voiture) entre Santiago du Chili et Iquique en aller retour. Un périple de 5400 km, un périple qui fera changer sa conception de la photographie. Il fait  le choix  de pratiquer une photographie libre et intuitive qu’il nomme « l’instinct de l’instant, l’instant de l’instinct ».

Parcours

 » A l’âge de 5 ans, je découvre le laboratoire noir et blanc qui se trouvait au rdc chez ma grand-mère et  cette odeur de chimie qui envahissait toute la maison. Je me souviens d’être monté sur une chaise dans cette pièce noire et je voyais les images se révéler sous mes yeux.  La sidérurgie battait son plein dans le secteur de Thionville. J’étais impressionné au dehors par les hauts fourneaux et au milieu des années 1970, je me rappelle encore très bien des tensions ouvrières et du démantèlement de la colonne d acier symbole de la métropole du fer par les sidérurgistes en colère. Plus tard, je voyais mon père revenir avec sa chambre photographique. Il avait photographié les hauts fourneaux, l’acierie, la coulée continue, ou le laminoir. Aujourd’hui, je conserve soigneusement toutes ses archives »

Thionville, et autour la vallée de la Fensch et ces noms d ‘ange « Hayange , Florange, Nilvange, et à peine plus loin Gandrange, Rosselange et Longwy. Sidérurgie et mine au coeur de la Lorraine.  » Je me suis intéressé à l’histoire de ma région et à l’histoire de la photographie, ma sensibilité et mes émotions m’ont guidé vers le travail de Raymond Depardon, Lee Frienlander, Edward Ruscha, ou les Becher pour ne citer qu’eux. Cette environnement a marqué ma jeunesse et j ai su très tôt que j’allais faire de la photographie mon métier. Je continue tous les jours  ce travail sur un axe couvrant le nord de la Moselle, le Pays Haut et depuis 10 ans les Vosges. »

Son intérêt pour les paysages l’ont amené à réaliser des missions photographiques  notamment sur le site de Lasauvage Rodange au Luxembourg pour les sites et monuments historiques, mais aussi sur l’architecture Maritime à Rochefort sur Mer pour la Corderie Royale. Ils s’ intéressent au patrimoine sous terrain, minier, fortification et ligne maginot et traverse pendant 3 ans l’Europe à la fn des années 90 pour des photographies de ponts.

Grand voyageur globe trotteur, il réalise ses premiers projets personnels à la fin des années 80 et à partir des années 2000 partage son activité entre création personnelle, photographie, publicitaire, d’architecture, de paysage et l édition pour des agences de publicités en France et à l’étranger.

Depuis 2015, Il partage son temps entre son travail de contemplateur « candeur utopique »et  des ateliers et workshops photographiques qu’il anime pour des institutions, des collectivités et des privés.

Son travail protéiforme de création est étroitement lié à son parcours de vie, à ses émotions.

Certains projets tels que « Errare », « Frontera » ou « Arabesque et variations » sont ainsi l’expression de moments charnières (voir de rupture) dans le fil de sa vie. L’objectif est fixe, l’appareil argentique. S’y expriment les besoins de l’artiste de mesurer les choses, le temps; de s’arrêter, de prendre le temps d’errer avant de repartir peut-être dans une autre direction…

D’autre projets tels que « les pérambulations imaginaires », « Underground » ou « végétal insolent » répondent quant à eux à des période de vie de l’artiste où prédominent quiétude et apaisement. La photographie est ici plus construite, généralement en couleur et la charge poétique s’inscrit souvent en référence à la peinture.

En parallèle et depuis 2017, son travail  s’oriente vers une approche  plasticienne en déraison poétique.  L’expérience devient une force, peu importe le style, avec comme cohérence sa manière de penser et de faire. Il s’interesse au livre d’artiste et livre pauvre . Il collabore avec des écrivains, des poetes, des plasticiens, des photographes.

 » La vie est chaotique, intense, instable, fragile, belle, heureuse, la photographie devient alors un exutoire où se mêlent la mélancolie et les images les plus contradictoires.Images ‘déceptives’ ou images imagées, imaginées, peu importe.  Il n’y a pas de message dans mes photographies.  » – A. Quaranta

A la question Qui êtes-vous?  Arnaud Quaranta répond invariablement « Je suis mon histoire » et cette histoire il l’inscrit dans le sel d’argent de ses images. Il l’inscrit aussi « en aveugle » dans des boites d’archive où sont conservés des négatifs non tirés de ses projets personnels; sorte de capsules temporelles à (re)découvrir plus tard, pour, à un moment donné, faire revivre un éphémère, un instant fugitif, un éclair de mémoire…

Mais je n’ai nulle envie d’aller chez les fous, fit remarquer Alice.
Oh ! vous ne sauriez faire autrement, dit le Chat : Ici, tout le monde est fou. Je suis fou. Vous êtes folle.
Comment savez-vous que je suis folle ? demanda Alice.
Il faut croire que vous l’êtes, répondit le Chat ; sinon, vous ne seriez pas venue ici.
Alice aux pays des merveilles de Lewis Carroll

Expositions.

2023 en préparation exposition « Le fruit de notre amour » avec Sylvie Cassiat à l’Eco musée de Fougerolles

2022 Mai  en préparation exposition regards croisés « Portraits de femmes » avec Leena Noux artiste peintre Orléans 

2019 Paris galerie Satellite

2018   Mulhouse le Séchoir « Tirage(s) exposition collectiv

Mulhouse le Séchoir Biz’art vous avez dit biz’art

Paris Galerie Satellite / RIKIKI proposé par JoelHubaut

2017    Paris 11 ème Galerie Satellite « Hommage à Emmanuel Rioufol »

Luxembourg « Errare » espace Artime Zithaklinik

Dudelange (Luxembourg) Centre National de l’Audiovisuel participation au projet de projection So So Summer

Arlon  (Belgique) Exposition collective « Pour cause d’inventaire » Espace Beausite

Remiremont « Errare » Musée Charles de Bruyères

Essaouira (Maroc) les nuit photographiques « Arabesque et variations » projection

2016       Luxembourg « Errare » texte de Carole Colnat espace Artime Hôpital Kirchberg

Montmélian projection « Errare »

Remiremont Musée Charles Friry

2015       Les Nuits Photographiques de Pierrevert

Luxembourg exposition collective  Intra-Muros

Luxembourg « Errare » galerie du curé

2013         Remiremont Musées Charles Friry et Charles de Bruyères

2006        Luxembourg La Galerie « le Canar’t » texte de Pierre François

Arlon (Belgique) Espace beausite sur « le végétal »

2004        Libramont (Belgique)  Libr’art ; La pierre sous toutes ses formes

Marne la vallée « le Passage » Ecole Nationale des Ponts et Chaussées

Saint-Hubert (Belgique) Palais Abbatial Ardoisière de Warmifontaine

2003       Echillais (Charente- Maritime) Musée du transbordeur « le passage »

Arlon (Belgique) Exposition et installation Espace Beausite série  » Divergences »(paysages mer du nord et château d’eau vert)

2002        Arlon (Belgique) « le passage » Maison de la culture

2001         Luxembourg « Backlight » Hotel le Royal

1999       Tournai  (Belgique) « le passage » Maison de la culture

 

Commandes

1996 mission photographique pour les sites et monuments historiques de Luxembourg sur le patrimoine minier et les galeries souterraines du site de Rodange-Lasauvage .

1997-1999 mission photographique sur les Ponts en Europe Agence Everest Luxembourg

2003 mission photographique pour La corderie Royale sur l’architecture maritime à Rochefort sur Mer (Charente maritime)

2004 Résidence mission photographique pour La Communauté d’agglomération du Pays Rochefortais. Intervention en milieu scolaire sur le thème du passage.

Collections publiques :

Domaine Provincial du Fourneau Saint-Michel (Belgique).

Centre National de l’Audiovisuel de Luxembourg (CNA). Travaux de commande réalisé à la chambre 4×5 inch sur les ateliers de la CFL (Rotondes) et images industrielles du Fond-de-Gras,Lasauvage (réalisés en 1996).

Collections privés :

France, Belgique, Luxembourg, Pays Bas, Allemagne, Royaume Uni.

Divers :

Sélection et parution d’une photographie dans le calendrier Hasselblad 1999 et exposition à la Photokina à Cologne.

Coordinateur de l’exposition Voir le Lieu à Plombières-les Bains (88) en 2015 avec comme invités Pierre Faure,Julien Felix, Emmanuel Rioufol, Eric Antoine.

Editions :

Le passage édition Everest Communication (Luxembourg) 1999
Scailletons à Warmifontaine édition Weyrich (Belgique) 2003

Errare auto édition 2018

Los Angeles Palm Springs auto édition 2019

En préparation  » Les murmures des Vosges »

Livres d’artistes :

Livre d ‘artiste  « Portrait volé à l’oubli « avec Jacky Essirard – 16 exemplaires –  Edition atelier de Villemorge Angers 2020

Livre d’artiste avec Sylvie Cassiat Fournié 2021 Meurcourt (70)

Réalisation de 10 livres pauvres  avec Alain Helissen poete  2022 Metz

Livre d’artiste  22 exemplaires tous différents avec Alain Helisen poete  2022 Metz

Scroll to top